Parcourir la catégorie:

Théâtre

le doublet est possible !

17H20      L’AQUOIBONISTE, Théâtre de l’Épiscène 5 rue Ninon Vallin,

fin du spectacle 18H35

6 minutes de marche tranquille ( plus ¼ d’heure  de calme + un grand verre d’eau pour se remettre du spectacle)  pour aller voir à

19H00     DARIUS au Théâtre des 3 Raisins, 15 rue Thiers…

DARIUS au OFF AVIGNON 22

Darius dans une mise en scène d’André Nerman

avec Catherine Aymerie et François Cognard

CRITIQUES:

https://www.froggydelight.com/article-25364-3-Darius.html

file:///Users/jean-benoitpatricot/Desktop/DARIUS%2021%2022/Presse%20Darius22/DARIUS%20-%20LE%20CORYPHÉE.html

file:///Users/jean-benoitpatricot/Desktop/DARIUS%2021%2022/Presse%20Darius22/Darius%20-%20Rebelle(s)%20Mag.html

file:///Users/jean-benoitpatricot/Desktop/DARIUS%2021%2022/Presse%20Darius22/Darius,%20une%20épopée%20sensorielle%20qui%20bouleverse%20les%20sens%20L’Oeil%20d’Olivier.html

photoJean François Delon

Premiers avis billetréduc

-Magnifique!

9/10

Un grand moment de théâtre. Nous avons été extrêmement touchés par ce spectacle, pas seulement pour l’émotion qu’il dégage, mais aussi par le travail de la mise en scène, très fin, très intelligent, et qui a su s’effacer derrière le propos. Et ensuite le jeu des deux acteurs, avec peut-être un petit plus pour la comédienne, c’est vrai aussi que son rôle lui offre une palette de sentiments plus variée que celui du comédien. Mais tout est juste dans ce spectacle, on ne voit pas passer le temps. Et on n’oubliera pas Darius de sitôt…
#écrit Aujourd’hui à 12h40 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com

 

QuentinparisInscrit Il y a 5 mois2 critiques

-Une merveille

10/10

Un spectacle magique. Une histoire très originale émouvante et parfois drôle, servit par une interprétation fine et bouleversante, dans une mise en scène subtile et juste. On est embarqué. Voilà pourquoi on aime le théâtre. Pour vivre des instants suspendus comme celui-ci. Bravo à tous.
#écrit Aujourd’hui à 10h14 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com

 

fafagennevilliersInscrite Il y a 2 ans2 critiques

-Magnifique

10/10

Les acteurs sont réjouissants tout en émotion et sensibilité Ils sont justes ils nous embarquent 😀 quel plaisir Et pourtant c’était la 1ère Allez-y c’est une très belle pièce et très bien jouée
#écrit Aujourd’hui à 00h22 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com

 

Isobel1Inscrite Il y a 5 ans15 critiques1

-Bouleversant

9/10

Vu ce soir ce spectacle. Quelle magie! Quel texte épistolaire original, servi par des comédiens magnifiques et justes dans une mise en scène épurée et simple. Aucun artifice, juste la beauté du mot, de l’histoire et des personnages. En ce moment on a gravement besoin de cette humanité-là et de revenir à l’essentiel. Merci.
#écrit Hier à 22h46

 

FallieroInscrit Il y a 10 ans1 critique

-Allez-y !!

9/10

Allez voir ce très beau spectacle. C’est une très belle parenthèse dans notre quotidien qui nous est offert au théâtre Essaïon en ce moment. Darius nous fait voyager, nous émeut, nous touche, nous fait découvrir l’art d’être nez, d’être la mère d’un enfant malade. Interprétations d’excellence que celles de Catherine Aymerie et de François Cogard au service du texte subtil, poétique et fort de Jean-Benoît Patricot. A ne pas manquer.
#écrit Aujourd’hui à 18h08 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com

 

André RInscrit Mercredi1 critique

-Le parfum bouleversant des mots

10/10

Quel texte, quelle puissance des mots ! Intimité du lieu, mise en scène juste. Et l’interprétation: parfaite. Il faut voir Darius, sentir ce texte sur scène. Le lire, le relire et le partager.
#écrit Aujourd’hui à 08h25 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com

 

pifafaruInscrite Il y a 17 ans8 critiques

-A voir absolument
Un moment d’émotions intenses , du rire aux larmes. Un texte bouleversant, des interprètes très authentiques et généreux qui vivent le texte en l’offrant au public. Bravo! Je recommande ++++
#écrit Hier à 22h45 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com

 

s

 

L’AQUOIBONISTE

7 – 30 JUILLET 2022

AVIGNON

Être déclaré mort, quelques heures, qu’est-ce que cela changerait dans votre vie ?

Mourir est une chose… retourner à la vie en est une autre…

Comment revient-on d’entre les morts ? Comment oser se présenter à nouveau devant ceux ou celles qui vous aimaient ?

Cette étrange expérience, Olivier Bécaille va la vivre… et découvrir toutes les étapes qui permettront la disparition de ses peurs, son retour à la lumière puis à la joie.

Mourir peut être un cauchemar mais aussi la plus belle preuve d’amour.

 

 

Un jour de 2018, Bertrand Skol, comédien, lit une nouvelle et fait part de son plaisir de lecture dans un post Facebook en précisant : « Cela ferait une belle pièce de théâtre ». Jean-Benoît Patricot, toujours à l’affût de projet d’écriture, demande aussitôt de quelle nouvelle il s’agit. Skol lui répond : « La mort d’Olivier Bécaille d’Emile Zola ».

 

Cette nouvelle traite de l’une de nos plus grandes peurs : être enterré vivant. Le personnage principal, Olivier Bécaille, se réveille et entend sa jeune épouse vaquer autour de lui… Soudainelle s’approche et le déclare mort. Puis viennent une voisine et un médecin qui font de même. Bécaille va être enterré mais il continue à percevoir les voix et l’agitation qui l’entoure. Son corps est peut-être mort, mais sa tête, elle, est bien vivante.

 

Chez Zola, cette « mort » offre à la femme d’Olivier Bécaille, l’opportunité de rencontrer un homme qui lui permet de s’élever dans l’échelle sociale mais à la lecture de cette nouvelle Jean-Benoît Patricot a une toute autre idée.

 

« La chose étrange et merveilleuse qui m’est arrivée lorsque j’ai lu cette nouvelle, c’est que j’aiphysiquement ressenti de manière très forte, une autre histoire. Toute autre. J’en parle à Bertrand qui a eu le même ressenti et je décide de m’inspirer très librement de la nouvelle pour raconter une expérience que Bertrand et moi avons en commun : se retrouvez veuf encore jeune… C’est donc cet état si particulier que j’ai voulu retranscrire dans ce texte, tout le cheminement vers un autre possible malgré la perte. »

 

Retrouver la force et la lumière qui ont déserté sa vie, c’est ce que va entreprendre l’Olivier de l’Aquoiboniste. La pièce se découpe donc en deux parties : la découverte de sa mort et le chemin pour continuer à vivre et surtout réussir à admettre l’impensable. Un texte qui commence comme un cauchemar et s’achève par une preuve d’amour…

 

Courant 2019, Bertrand Skol transmet le texte à Jeannine Horrion, la directrice du Théâtre Épiscène d’Avignon. Lorsqu’elle le reçoit, un dimanche matin, elle l’ouvre « juste pour un coup d’œil ». Mais ce « coup d’œil » se transforme en coup de foudre et depuis elle soutient l’équipe de l’Aquoiboniste contre vent et virus. En 2019 ils devaient être à Avignon… mais ce sera finalement 2022.

 

Bertrand Skol est donc Olivier, un travail de longue haleine pour s’emparer d’un texte qui lui permet de montrer les multiples facettes de son talent. Dans ce travail, il est porté, soutenu, par la magnifique partition musicale originale d’Olivier Mellano présente sur la presque totalité du spectacle. Ce n’est donc pas vraiment un seul en scène puisque le dialogue texte-musique sera permanent… le tout baigné par les lumières vibrantes de Johanna Legrand et la mise en scène de l’auteur. »